Consommation d’eau (i32)

En 2017, l’indice d’exploitation de l’eau plus (WEI+) était de 7,3% en Belgique. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, ce chiffre doit rester en-dessous de 20%. En prolongeant la tendance observée depuis 2000, cet objectif sera atteint (données disponibles en novembre 2021). L’indice d’exploitation de l’eau plus évolue donc de façon favorable.

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

Consommation d'eau - Belgique - évaluation de la tendance

pourcentage des ressources en eaux douces renouvelables

 20002005201020152017202020252030
observations6.16.47.15.47.3------
tendance et extrapolation (novembre 2021)5.75.35.35.75.96.16.46.6
objectif 20.020.020.020.020.020.020.020.0

EEA (2021), Development of the water exploitation index plus (WEI+), https://www.eea.europa.eu et Eurostat (2021), Indice d'exploitation de l'eau, plus (WEI+) (Source: AEE) [sdg_06_60], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 28/09/2021); calculs BFP.

Consommation d'eau - Belgique et comparaison internationale

pourcentage des ressources en eaux douces renouvelables

 199020002005201020122015201620172017//19902017//20122017//2000
Belgique8.76.16.47.15.35.44.47.3-0.76.71.1
UE27--8.28.86.38.48.46.88.4--0.00.1
//: Taux de croissance moyens

EEA (2021), Development of the water exploitation index plus (WEI+), https://www.eea.europa.eu et Eurostat (2021), Indice d'exploitation de l'eau, plus (WEI+) (Source: AEE) [sdg_06_60], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 28/09/2021).

Définition: l’indice d’exploitation de l’eau plus (WEI+) est une mesure de l’utilisation totale d’eau douce exprimée (les eaux de refroidissement n'étant pas comptabilisées) en pourcentage des ressources en eaux douces renouvelables (eaux souterraines et eaux de surface) à un moment et à un endroit donnés. L’indicateur est présenté en valeurs moyennes annuelles. Toutefois, les calculs annuels au niveau national ne peuvent pas refléter une répartition spatiale et saisonnière inégale des ressources et peuvent donc masquer la rareté de la ressource en eau qui se produit sur une base saisonnière ou locale. Les données proviennent de l'Agence européenne de l'environnement pour la Belgique et d'Eurostat pour l'Union européenne.

Objectif: l’indice d’exploitation de l’eau plus (WEI+) doit rester en-dessous de 20%.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent le sous-objectif 6.4: "D’ici à 2030, faire en sorte que les ressources en eau soient utilisées beaucoup plus efficacement dans tous les secteurs et garantir la viabilité des prélèvements et de l’approvisionnement en eau douce afin de remédier à la pénurie d’eau et de réduire nettement le nombre de personnes qui manquent d’eau".

La Vision stratégique fédérale à long terme de développement durable inclut l’objectif 34: "Les matières premières renouvelables, et notamment l'eau douce, seront exploitées sans mettre en danger la capacité des générations futures à exploiter ces ressources" (Moniteur belge, 08/10/2013).

L'Agence européenne pour l'environnement, qui calcule l'indicateur WEI+, considère que les valeurs supérieures à 20% sont une indication de la rareté de l’eau, tandis que les valeurs égales ou supérieures à 40% indiquent des situations de grave pénurie d’eau, c’est-à-dire que l’utilisation de ressources en eau douce est clairement non soutenable (EAA, 2019).

La Feuille de route pour une Europe efficace dans l'utilisation des ressources mentionne, en outre, comme jalon que "Le captage d'eau ne devrait pas dépasser 20 % des ressources en eau renouvelables disponibles" (Commission européenne, 2011).

Sur cette base l’indice d’exploitation de l’eau plus doit rester en-dessous de 20%.

Évolution: en dehors d'un pic de consommation en 1996 (12,1%), l’indice d’exploitation de l’eau plus oscille entre 4% et 8% tout en présentant une légère tendance à la baisse. La remontée en 2017 (7,3%) va de pair avec le début de la période de sécheresse observée entre 2017 et 2020 en Belgique.

Comparaison internationale: l’indice d’exploitation de l’eau plus évolue de manière relativement similaire au niveau de l'Union européenne et en Belgique, mais à un niveau plus haut (8,4% en 2017). Lorsque les États membres sont répartis en trois groupes, la Belgique fait partie du groupe qui a les moins bonnes performances en 2017. Cette année-là, la Lettonie était à la première place avec 0,2% et Chypre à la dernière avec 70,3%.

Ventilation selon la Région: ne peut pas être présentée car des données comparables ne sont actuellement pas disponibles.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi correspond à l'indicateur 6.4.2 - Niveau de stress hydrique : prélèvements d’eau douce en proportion des ressources en eau douce disponibles.

Sources

  • Générales

    • SDG, objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals): Nations Unies (2015), Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 25 septembre 2015, document A/RES/70/1.

    • Indicateurs: Nations Unies (2017), Travaux de la Commission de statistique sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 6 juillet 2017, document A/RES/71/313.

    • UN Sustainable Development Knowledge Platform: https://sustainabledevelopment.un.org/ (consulté le 24/09/2020).

    • Sustainable Development Goal indicators website: https://unstats.un.org/sdgs/ (consulté le 24/09/2020).
  • Spécifiques