Décès prématurés dus aux maladies chroniques

En 2015, le nombre de décès dus aux maladies chroniques de personnes de moins de 65 ans par 100.000 habitants de cette catégorie d'âge sʹélevait à 104,3 en Belgique. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, ce chiffre doit être ramené à 68,6. En prolongeant la tendance observée depuis 2003, cet objectif ne sera pas atteint. Le nombre de décès prématurés dus aux maladies chroniques évolue donc de façon défavorable.

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

Décès prématurés dus aux maladies chroniques - Belgique - évaluation de la tendance

taux brut de mortalité pour 100.000 habitants de moins de 65 ans

 2003200520102015202020252030
observations122.9121.2--104.3------
tendance et extrapolation123.7121.3114.1104.297.293.491.2
objectif 203068.668.668.668.668.668.668.6

La donnée disponible pour 2010 est erronée.

Statistics Belgium; Eurostat (2019), Causes de décès [hlth_cd_acdr, hlth_cd_acdr2], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 08/04/2019) & calculs BFP.

Décès prématurés dus aux maladies chroniques - Belgique et comparaison internationale

taux brut de mortalité pour 100.000 habitants de moins de 65 ans

 200320052009201120152015//20032015//2011
Belgique122.9121.2118.7112.2104.3-1.4-1.8
UE28------131.3124.6---1.3
//: Taux de croissance moyens

La donnée disponible pour 2010 est erronée.

Statistics Belgium; Eurostat (2019), Causes de décès [hlth_cd_acdr, hlth_cd_acdr2], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 08/04/2019).

Décès prématurés dus aux maladies chroniques selon le sexe - Belgique

taux brut de mortalité pour 100.000 habitants de moins de 65 ans

 200320052009201120152015//20032015//2011
femmes91.691.093.292.385.9-0.5-1.8
hommes153.5150.5144.1131.7122.3-1.9-1.8
//: Taux de croissance moyens

La donnée disponible pour 2010 est erronée.

Statistics Belgium; Eurostat (2019), Causes de décès [hlth_cd_acdr, hlth_cd_acdr2], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 08/04/2019).

Définition: le nombre de décès prématurés (avant 65 ans) dus aux maladies chroniques pour 1000000 habitants est calculé sur la base des données des certificats de décès, en reprenant les décès correspondant aux tumeurs malignes (C00-C97), diabète sucré (E10-E14), cardiopathies ischémiques (I20-I25), maladies cérébro-vasculaires (I60-I69), maladies chroniques des voies respiratoires inférieures (J40-J47) et maladies hépatiques chroniques (K70, K73-K74). Les codes entre parenthèses sont issus de la Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes (CIM-10). Statistics Belgium récolte ces données en Belgique et les met à disposition, notamment d'Eurostat. Les données utilisées ici proviennent d'Eurostat qui publie des résultats détaillés et comparables entre les États membres de l'UE, sauf pour les ventilations selon le sexe, pour lesquelles les données publiées par Statistics Belgium sont utilisées. Le seuil de 65 ans a été choisi car cet indicateur est publié tel quel par Eurostat. Dans la littérature, le seuil pour les décès prématurés n’est pas défini précisément. Il varie d’ailleurs de pays à pays. En Europe, des valeurs allant de 65 à 80 ans sont souvent utilisées.

Objectif: en 2030, le nombre de décès prématurés dus aux maladies chroniques devrait ne pas dépasser 68,6 décès par 100.000 personnes de moins de 65 ans.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent le sous-objectif 3.4: "D’ici à 2030, réduire d’un tiers, par la prévention et le traitement, le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles et promouvoir la santé mentale et le bien-être".

Ce sous-objectif de l’ONU demande de réduire d’un tiers la mortalité prématurée, dans ce cas des personnes de moins de 65 ans, en 2030 par rapport à 2015. En 2015, dernière année disponible pour la Belgique, ce taux de décès était de 104,3 décès par 100.000 personnes de moins de 65 ans. En 2030, cet indicateur devrait donc ne pas dépasser 68,6.

Évolution: le nombre de décès prématurés dus aux maladies chroniques a constamment diminué entre 2003 et 2014, passant de 122,9 décès pour 100000 personnes de moins de 65 ans en 2003 à 102,9 décès en 2014. Il est ensuite remonté à 104,3 décès en 2015, suite à une augmentation du taux de décès des femmes, alors que celui des hommes a continué à diminuer. Il faudra attendre les données des années prochaines pour savoir s'il s'agit d'un changement de tendance ou d'un épisode isolé.

Comparaison internationale: dans l'UE28, le nombre de décès par 100000 habitants est plus élevé qu'en Belgique et la différence est stable, passant de 19 en 2011 à 20 en 2015. Lorsque les États membres sont répartis en trois groupes, la Belgique fait partie du groupe qui a les meilleures performances en 2015.

Ventilation selon le sexe: les hommes meurent proportionnellement plus de maladies chroniques que les femmes avant 65 ans, mais la différence se réduit: par 100.000 habitants elle est passé de 61,9 décès en plus en 2003 à 36,4 en 2015.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi correspond à l'indicateur 3.4.1 - Mortalité due à des maladies cardiovasculaires, au cancer, au diabète ou à des maladies respiratoires chroniques.

Sources

  • SDG, objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals): Nations Unies (2015), Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 25 septembre 2015, document A/RES/70/1.

  • Indicateurs: Nations Unies (2017), Travaux de la Commission de statistique sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 6 juillet 2017, document A/RES/71/313.

  • UN Sustainable Development Knowledge Platform: https://sustainabledevelopment.un.org/ (consulté le 26/04/2019).

  • Sustainable Development Goal indicators website: https://unstats.un.org/sdgs/ (consulté le 26/04/2019).