Pesticides agricoles

  •  30/11/2021
  • objectif 
  •  évaluation 
  •  SDG-I  

En 2019, l'indice de risque harmonisé en Belgique était de 66 (moyenne 2011-2013 = 100). Pour atteindre l'objectif de développement durable d'ici 2030, ce chiffre doit diminuer. La tendance entre 2011 et 2019 est favorable (évaluation de novembre 2021).

The chart will appear within this DIV.

Pesticides agricoles - Belgique et comparaison internationale

indice, moyenne 2011-2013 = 100

 201120142015201820192019//20112019//2014
Belgique102.0106.096.072.066.0-5.3-9.0
UE27110.095.097.083.079.0-4.1-3.6
//: Taux de croissance moyens

Eurostat (2021), Indicateur de risques harmonisé des pesticides (HRI1), par groupes de substances actives (source: DG SANTE) [sdg_02_51], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 29/09/2021).

Définition: les pesticides agricoles sont des substances chimiques principalement utilisées dans l'agriculture pour détruire les organismes nuisibles pour les cultures tels que des champignons, des insectes, des bactéries et des plantes. L’indicateur de risque harmonisé est basé sur la quantité de substances actives contenues dans les produits phytopharmaceutiques mis sur le marché. Ces quantités sont multipliées par des facteurs de pondération des risques pour différents groupes de substances actives, tels que catégorisés dans la directive (UE) 2019/782 (Journal officiel de l'Union européenne, 16/05/2019). Les facteurs de pondération reflètent le danger intrinsèque des substances actives. L'indicateur de risque harmonisé ne tient pas compte des quantités utilisées de chaque produit phytopharmaceutique. L'indicateur est présenté sous la forme d'un indice relatif aux résultats moyens pour la période 2011-2013 (moyenne 2011-2013 = 100). Les données proviennent d’Eurostat.

Objectif: l'indicateur de risque harmonisé doit diminuer.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent le sous-objectif 2.4: "D’ici à 2030, assurer la viabilité des systèmes de production alimentaire et mettre en œuvre des pratiques agricoles résilientes qui permettent d’accroître la productivité et la production, contribuent à la préservation des écosystèmes, renforcent la capacité d’adaptation aux changements climatiques, aux phénomènes météorologiques extrêmes, à la sécheresse, aux inondations et à d’autres catastrophes et améliorent progressivement la qualité des terres et des sols".

La Vision stratégique fédérale à long terme de développement durable inclut l’objectif 28: "L’impact environnemental et social de nos modes de production et de consommation alimentaires sera considérablement réduit" (Moniteur belge, 08/10/2013).

Pour l'Union européenne, la Stratégie "De la ferme à la table" de la Commission européenne annonce que "La Commission prendra des mesures supplémentaires pour réduire l’utilisation et le risque globaux des pesticides chimiques de 50 % et l’utilisation des pesticides plus dangereux de 50 % d’ici à 2030" (COM/2020/381 final; Journal officiel de l'Union européenne, 20/05/2020).

Évolution: l'indicateur de risque harmonisé diminue de manière régulière passant de 102 en 2011 à 66 en 2019.

Comparaison internationale: tout comme en Belgique l'indicateur de risque harmonisé diminue de manière régulière dans l'UE27, passant de 110 en 2011 à 79 en 2019. Lorsque les États membres sont répartis en trois groupes, la Belgique fait partie du groupe qui a les meilleures performances en 2019. Cette année-là, la Roumanie était à la première place avec 38 et l'Estonie à la dernière avec 149.

Ventilation selon la Région: ne peut pas être présentée car des données comparables ne sont actuellement pas disponibles.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi ne correspond à aucun indicateur de suivi des SDG, mais est relié au sous-objectif 2.4, étant donné que la diminution de l'utilisation de pesticides dangereux contribue à la préservation des écosystèmes.

Sources