Déchets municipaux

En 2016, en Belgique, 420 kilogrammes de déchets municipaux par habitant ont été collectés. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, ce chiffre doit diminuer.

The chart will appear within this DIV.

Déchets municipaux - Belgique et comparaison internationale

kilogrammes par habitant

 19952000200520102011201520162016//19952016//2011
Belgique455.0471.0482.0456.0456.0412.0420.0-0.4-1.6
UE28--521.0515.0--497.0481.0483.0---0.6
//: Taux de croissance moyens

Eurostat (2018), Déchets municipaux par type d'exploitation des déchets [env_wasmun], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 01/04/2019).

Définition: les déchets municipaux sont les déchets récoltés par les services communaux de collecte, les parcs à conteneurs, les balayeurs… à l'exclusion des matériaux de construction. Ces déchets municipaux représentent de l'ordre de 10% de la production totale de déchets. L'indicateur est exprimé en kilogrammes par habitant. Statistics Belgium organise en Belgique la récolte de ces données et en met les résultats à disposition, notamment d'Eurostat. Les données utilisées ici proviennent d'Eurostat qui publie des résultats détaillés et comparables entre les États membres de l'UE.

Objectif: les déchets municipaux doivent diminuer.

Les objectifs de développement durable de l’ONU (SDG) comprennent le sous-objectif 12.5: "D’ici à 2030, réduire nettement la production de déchets par la prévention, la réduction, le recyclage et la réutilisation".

Évolution: la quantité de déchets municipaux collectés a régulièrement augmenté de 1995 jusqu’en 2007, lorsqu’elle a atteint un maximum de 493kg par habitant. La tendance s’est inversée à partir de 2007. Les quantités de déchets municipaux collectées ont depuis lors régulièrement diminué, pour atteindre 420kg par habitant en 2016. Une partie de ces déchets (53,3% en 2016) est recyclée ou compostée (voir recyclage des déchets). Une autre partie est incinérée avec une récupération d'énergie pour la quasi-totalité des déchets incinérés (45,7% en 2016) ou mise en décharge (1% en 2016). Le volume total de déchets qui ne sont ni recyclés ni compostés est resté relativement stable, variant entre 2 et 2,5 millions de tonnes depuis 2000.

Comparaison internationale: la quantité de déchets municipaux produits par habitant suit une évolution semblable en Belgique et dans l'UE28, mais la quantité produite en Belgique se situe en-dessous de la moyenne européenne. Lorsque les États membres sont répartis en trois groupes, la Belgique fait partie du groupe qui a des performances moyennes et fait mieux que la moyenne européenne en 2016.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi est lié à l'indicateur 12.5.1 - Taux de recyclage national, tonnes de matériaux recyclés. L'indicateur de déchets totaux par habitant est un complément à l'indicateur de recyclage.

Sources

  • SDG, objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals): Nations Unies (2015), Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 25 septembre 2015, document A/RES/70/1.

  • Indicateurs: Nations Unies (2017), Travaux de la Commission de statistique sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 6 juillet 2017, document A/RES/71/313.

  • UN Sustainable Development Knowledge Platform: https://sustainabledevelopment.un.org/ (consulté le 23/10/2018).

  • Sustainable Development Goal indicators website: https://unstats.un.org/sdgs/ (consulté le 23/10/2018).