Émissions d’oxydes d’azote

En 2016, les émissions dʹoxydes dʹazote sʹélevaient à 193,1 milliers de tonnes de dioxyde dʹazote en Belgique. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, ce chiffre doit diminuer de 59% entre 2005 et 2030.

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

Émissions d'oxydes d'azote - Belgique

milliers de tonnes NO2

 19902000200520102011201520162016//19902016//2011
Belgique410.7343.8317.9245.9228.5201.6193.1-2.9-3.3
//: Taux de croissance moyens

EEA (2018), Air pollutant emissions data viewer (LRTAP Convention), https://www.eea.europa.eu/data-and-maps/dashboards/air-pollutant-emissions-data-viewer-1 (consulté le 26/09/2018).

Émissions d'oxydes d'azote - UE28

millions de tonnes NO2

 19902000200520102011201520162016//19902016//2011
UE2818.113.212.29.59.27.97.6-3.3-3.5
//: Taux de croissance moyens

EEA (2018), Air pollutant emissions data viewer (LRTAP Convention), https://www.eea.europa.eu/data-and-maps/dashboards/air-pollutant-emissions-data-viewer-1 (consulté le 26/09/2018).

Émissions d'oxydes d'azote - Belgique et comparaison internationale

kilogrammes NO2 par habitant

 19902000200520102011201520162016//19902016//2011
Belgique41.233.530.322.520.717.917.0-3.3-3.8
UE2838.127.124.618.918.215.615.0-3.5-3.8
//: Taux de croissance moyens

Calculs BFP sur la base de EEA (2018), Air pollutant emissions data viewer (LRTAP Convention), https://www.eea.europa.eu/data-and-maps/dashboards/air-pollutant-emissions-data-viewer-1 et de Eurostat (2018), Évolution de la population - Bilan démographique et taux bruts au niveau national, Population au 1er janvier [demo_gind], https://ec.europa.eu/eurostat (consultés le 26/09/2018).

Définition: les émissions d’oxyde d’azote (NOx) mesurent le total des émissions de NOx sur le territoire belge, exprimé en kilotonnes de dioxyde d'azote (kt NO2). Les NOx sont principalement émis lors de l’utilisation de combustibles fossiles dans les moteurs, les chaudières et les processus industriels. Les données sont rassemblées par la Cellule interrégionale de l’environnement et disponibles sur le site de l’Agence européenne de l’environnement.

Pour la comparaison entre la Belgique et l’UE28, les émissions sont calculées en kilogrammes d’émissions par habitant.

Objectif: les émissions d’oxydes d’azote doivent diminuer de 59% entre 2005 et 2030.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent le sous-objectif 11.6: "D’ici à 2030, réduire l’impact environnemental négatif des villes par habitant, y compris en accordant une attention particulière à la qualité de l’air et à la gestion, notamment municipale, des déchets".

Suite à la révision du Protocole de Göteborg en 2012 (UNECE, 2012), la Directive EU 2016/2284 fixe des objectifs de réduction d’émissions de certains polluants (Journal officiel de l’Union européenne, 17/12/2016). À partir de 2020, les émissions de NOx de la Belgique doivent être inférieures de 41% à celles de 2005. À partir de 2030, elles doivent être de 59% inférieures. Dans la cadre de cette directive, les émissions liées à l’agriculture (effluents d’élevage et gestion des sols agricoles, soit 7% du total en 2016) sont exclues.

Évolution: entre 1990 et 2016, les émissions d'oxydes d'azote ont diminué de 53%. L’une des sources principales de cette pollution est le transport routier. La baisse des émissions est le résultat de l’amélioration rapide des normes d’émissions par kilomètre pour les véhicules, avec l’introduction successive des normes de pollution Euro 1 (1993) à Euro 6 (2014). Cette amélioration est toutefois tempérée par plusieurs facteurs. Le premier est le rythme de remplacement des anciens véhicules: comme ces normes de pollution ne s’appliquent qu’aux véhicules neufs, les progrès sont lents car les véhicules anciens ne sont remplacés que graduellement. Le deuxième facteur est l’augmentation du trafic routier qui compense en partie la réduction des émissions par kilomètre due aux normes de pollution plus strictes appliquées aux véhicules. Le troisième facteur est la diéselisation du parc automobile, car les véhicules diesel émettent plus de NOx que les véhicules à essence. Un quatrième facteur est également lié aux voitures diesel, dont les émissions réelles sont bien plus élevées que les normes existantes. La diminution de leurs émissions est dès lors nettement moins forte que ce qui serait attendu par l’évolution des normes (les émissions réelles des voitures à essence et des camions respectent les normes).

Comparaison internationale: entre 1990 et 2016, la diminution des émissions d'oxydes d'azote en Belgique (-53%) a été un peu plus faible que celle observée dans l’UE28 (-58%). En ce qui concerne les émissions moyennes par habitant de 2016, les émissions de NOx étaient de 17,0 kg/habitant en Belgique, soit un peu au-dessus de la moyenne européenne de 15,0 kg/habitant. Lorsque les États membres sont répartis en trois groupes, la Belgique fait partie du groupe qui a des performances moyennes et fait moins bien que la moyenne européenne en 2016.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi ne correspond à aucun indicateur de suivi des SDG, mais est relié au sous-objectif 11.6 qui demande d’accorder "une attention particulière à la qualité de l’air".

Sources

  • Générales

    • SDG, objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals): Nations Unies (2015), Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 25 septembre 2015, document A/RES/70/1.

    • Indicateurs: Nations Unies (2017), Travaux de la Commission de statistique sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Résolution adoptée par l’Assemblée générale le 6 juillet 2017, document A/RES/71/313.

    • UN Sustainable Development Knowledge Platform: https://sustainabledevelopment.un.org/ (consulté le 23/10/2018).

    • Sustainable Development Goal indicators website: https://unstats.un.org/sdgs/ (consulté le 23/10/2018).
  • Spécifiques