Aide publique au développement aux pays les moins avancés

En 2015, la Belgique a consacré 32% de son aide publique au développement aux pays les moins avancés. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable, cette proportion de lʹaide doit passer à 50% dʹici 2019. Cet objectif ne sera pas atteint en poursuivant la tendance depuis 2000. Lʹaide publique au développement en faveur des pays les moins avancés évolue donc de façon défavorable.

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

ÉVALUATION DE LA TENDANCE: Aide publique au développement aux pays les moins avancés - Belgique

 y compris les flux multilatéraux imputés

pourcentage de l'APD

 2000200520102015202020252030
observations30.831.048.132.0------
tendance et extrapolation37.139.537.733.230.028.327.3
objectif 2019 et au-delà50.050.050.050.050.050.050.0

Calculs BFP sur la base d'OCDE (2017), OECD.Stat, Thème: Développement > Flux par fournisseur et bénéficiaire > Versements d'aide (APD) vers les pays et régions [CAD2a], http://stats.oecd.org/ (consulté le 26/06/2017).

Aide publique au développement aux pays les moins avancés

 y compris les flux multilatéraux imputés

pourcentage de l'APD

 1990200020052010201120122013201420152015//19902015//2010
Belgique40.830.831.048.137.830.435.333.932.0-1.0-7.8
OCDE CAD27.725.523.934.132.931.633.429.928.40.1-3.6
Belgique - Administration fédérale Coopération au développement--38.142.445.843.148.243.842.944.7---0.5
//: taux de croissance moyens

Calculs BFP sur la base d'OCDE (2017), OECD.Stat, Thème: Développement > Flux par fournisseur et bénéficiaire > Versements d'aide (APD) vers les pays et régions [CAD2a], http://stats.oecd.org/ (consulté le 26/06/2017); SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement (2017), Communication directe (02/06/2017).

Ce texte provient du Rapport fédéral sur le développement durable 2017.

Définition: cet indicateur mesure la part de l'aide publique au développement destinée au pays les moins avancés (PMA, en Anglais least developed countries ou LDCs). Ce sont les pays à faible revenu, confrontés à des obstacles structurels sérieux pour un développement durable. Ils sont très fragiles vis-à-vis des chocs économiques et écologiques (entre autres mesurés au travers des oscillations de la production agricole et du nombre de victimes de catastrophes naturelles). Leur population est en moins bonne santé (mesurée par la mortalité infantile et maternelle et par la sous-alimentation) et le niveau d'éducation est plus bas (mesuré par la participation à l'enseignement et par le taux d'alphabétisation). Sur la liste des PMA de juin 2017 il y a 47 pays. Cette liste est revue tous les trois ans par le Comité des politiques de développement (Committee for Development Policy) des Nations unies (UN, 2017b).

Cible: le sous-objectif 17.2 correspond au numéro 51 du Programme d'action d'Addis Abeba (AAAA) de la troisième conférence internationale sur le financement du développement, qui a eu lieu en juillet 2015 et sur lequel l'Assemblée générale de l'ONU a adopté la résolution 69/313 (UN, 2014c). L'UE s'est engagée à atteindre 0,20 pourcent du PIB pour l'APD pour les PMA d'ici 2030 (UE, 2013, n°33). Le AAAA encourage, comme pratique exemplaire, d'allouer au moins 50 % de l'aide publique au développement aux PMA (ONU, 2015c, n°52). Le gouvernement fédéral belge s'est engagé à atteindre cet objectif pour 2019 (De Croo, 2016, p.7). Cette valeur de 50 % est utilisée comme cible dans ce Rapport.

Sous-objectif: 17.2 Faire en sorte que les pays développés honorent tous les engagements pris en matière d’aide publique au développement, notamment celui pris par nombre d’entre eux de consacrer 0,7 pour cent de leur revenu national brut à l’aide aux pays en développement, et d’en consacrer entre 0,15 pour cent et 0,20 pour cent à l’aide aux pays les moins avancés, les fournisseurs d’aide publique au développement étant encouragés à envisager de se donner pour objectif de consacrer au moins 0,20 pour cent de leur revenu national brut à l’aide aux pays les moins avancés.

I-SDG: 17.2.1 Aide publique nette au développement, montant total et montant alloué aux pays les moins avancés, en proportion du revenu national brut des pays donateurs membres du Comité d’aide au développement de l’OCDE.