Position extérieure globale

En 2020, la position extérieure globale de la Belgique par rapport au reste du monde représentait 45,1% du produit intérieur brut. Il n’y a pas d’objectif de développement durable pour la position extérieure globale.

The chart will appear within this DIV.

Position extérieure globale - Belgique et comparaison internationale

pourcentage du produit intérieur brut

 200520102015201920202020//20052020//2015
Belgique38.656.345.250.645.11.00.0
Allemagne13.425.846.671.976.312.310.4
France-2.0-9.3-12.9-22.9-26.718.915.7
Pays-Bas-5.011.048.990.0114.8--18.6
//: Taux de croissance moyens

BNB; Eurostat (2021), Position extérieure globale nette [tipsii10], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 04/05/2021).

Définition: la position extérieure globale donne un aperçu agrégé de la situation financière nette (actif moins passif) de la Belgique par rapport au reste du monde à un moment donné dans le temps. L'indicateur est exprimé en pourcentage du produit intérieur brut (PIB). Les données au niveau de la Belgique sont collectées par la Banque Nationale de Belgique. Afin de permettre la comparaison avec les autres pays européens, l’indicateur est calculé à partir des données d’Eurostat.

Objectif: il est impossible de déterminer un niveau optimal pour cet indicateur.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent le sous-objectif 17.13: "Renforcer la stabilité macroéconomique mondiale, notamment en favorisant la coordination et la cohérence des politiques".

La Vision stratégique fédérale à long terme de développement durable inclut l'objectif 45: "La Belgique atteindra une situation d’équilibre dans ses relations commerciales et financières avec les autres pays" (Moniteur belge, 08/10/2013).

Évolution: en Belgique, la position extérieure globale a été positive durant toute la période analysée (2005-2020). Les avoirs disponibles belges vis-à-vis de l'étranger sont donc supérieurs aux dettes belges à l'égard de l'étranger. Entre 2005 et 2009, l’indicateur a augmenté, passant d’un peu moins de 40% à près de 60%, soit le niveau maximal observé. En diminution à la suite de la crise financière et économique de 2008, l’indicateur augmente ensuite graduellement pour revenir en 2017 à un niveau proche du maximum observé. Après 2017, la position d'investissement extérieure baisse pour atteindre 45,1% du PIB en 2020.

Comparaison internationale: en 2020, la position extérieure globale (en pourcentage du PIB) de la Belgique (45,1%) est inférieure à celle relevée en Allemagne (76,3%) et aux Pays-Bas (114,8%). Entre 2005 et 2020 l’indicateur est resté relativement stable en Belgique alors qu’il a augmenté de manière régulière en Allemagne et aux Pays-Bas. En France, l’indicateur est négatif depuis 2005, ce qui indique que les dettes de la France vis-à-vis de l’étranger sont supérieures à ses avoirs.

Ventilation selon la Région: ne peut pas être présentée car des données comparables ne sont actuellement pas disponibles.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi ne correspond à aucun indicateur de suivi des SDG, mais est relié au sous-objectif 17.13. En effet, avoir des relations commerciales et financières équilibrées contribue à garantir la stabilité macroéconomique à l’échelle mondiale.

Sources