Émissions de gaz à effet de serre non-ETS

En 2015, les émissions de gaz à effet de serre non-ETS (non couvertes par le système communautaire dʹéchange de quotas dʹémissions: logement, transport, services, agriculture…) étaient de 73 millions de tonnes équivalent CO2 en Belgique. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, ce chiffre doit être ramené à 51,8 millions de tonnes. Selon les projections du Bureau fédéral du Plan, cet objectif ne sera pas atteint. Les émissions de gaz à effet de serre non-ETS évoluent donc de façon défavorable.

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

ÉVALUATION DE LA TENDANCE: Émissions de gaz à effet de serre non-ETS - Belgique

millions de tonnes CO2 équivalent

 2000200520102015202020252030
observations--78.278.573.0------
projection--------66.5--64.6
objectif 203051.851.851.851.851.851.851.8

Eurostat (2017), Émissions de gaz à effet de serre dans les secteurs inclus sur la décision de répartition de l'effort (ESD) [t2020_35], http://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 27/10/2017); BFP (2014), Le paysage énergétique belge: perspectives et défis à l'horizon 2050. Description d'un scénario de référence pour la Belgique.

Émissions de gaz à effet de serre non-ETS

millions de tonnes CO2 équivalent

 20052010201120122013201420152015//20052015//2010
Belgique78.278.573.272.374.170.073.0-0.7-1.4
UE-282,848.42,738.02,623.22,599.42,567.22,478.22,520.7-1.2-1.6
//: taux de croissance moyens

Eurostat (2017), Émissions de gaz à effet de serre dans les secteurs inclus sur la décision de répartition de l'effort (ESD) [t2020_35], http://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 27/10/2017).

Ce texte provient du Rapport fédéral sur le développement durable 2017.

Définition: à l’horizon 2030, l’UE a défini des objectifs de réduction au niveau européen pour la plupart des industries, à travers le Système communautaire d’échange de quotas d’émission (SCEQE ou en anglais European Union Emissions Trading Scheme – ETS). Pour les autres secteurs (logement, transport services, agriculture…), dits secteurs non-ETS, les objectifs sont fixés au niveau national. Pour évaluer les progrès de la Belgique, ce sont donc uniquement les émissions des secteurs non-ETS qui sont considérées. L'indicateur est exprimé en mégatonnes de CO2 équivalent (Mt CO2 éq.). Les données proviennent d'Eurostat (2017l).

Cible: la stratégie Europe 2020 inclut une cible de 15% de réduction d’émission des GES en 2020 pour la Belgique, dans les secteurs non-ETS. Au niveau européen, l’objectif de 40% de réduction du cadre d’action climat et énergie 2030 n’a pas encore été réparti entre les états membres. Les propositions actuelles de la Commission (EC, 2017) incluent un objectif de réduction de 35% pour la Belgique entre 2005 et 2030 pour les secteurs non-ETS. Cette valeur est utilisée comme cible dans ce Rapport.

Sous-objectif: 13.2 Incorporer des mesures relatives aux changements climatiques dans les politiques, les stratégies et la planification nationales.

I-SDG: l’indicateur proposé par UNSC (13.2.1 Nombre de pays ayant déclaré avoir mis en place ou mis en œuvre une politique/une stratégie/un plan intégré visant à améliorer leur aptitude à s'adapter aux incidences négatives des changements climatiques […]) ne correspond pas à un indicateur à développer par la Belgique.