Recherche et développement

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

ÉVALUATION DE LA TENDANCE: Recherche et développement - Belgique

dépenses intérieures brutes en pourcentage du PIB

 20002005201020152016202020252030
observations1.91.82.12.52.5------
tendance et extrapolation (observations jusqu'en 2015)1.91.92.12.52.62.83.13.2
objectif 2020 et au-delà3.03.03.03.03.03.03.03.0

tendance et extrapolation prennent en compte observations jusqu'en 2015

Eurostat (2017), Dépenses intra-muros de R&D par secteur d'exécution [rd_e_gerdtot], http://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 24/11/2017) et calculs BFP.

Recherche et développement

dépenses intérieures brutes en pourcentage du PIB

 19952000200520102011201220132014201520162016//19952016//2011
Belgique1.61.91.82.12.22.32.32.42.52.52.02.9
UE-28--1.81.71.92.02.02.02.02.02.0--0.3
//: taux de croissance moyens

Eurostat (2017), Dépenses intra-muros de R&D par secteur d'exécution [rd_e_gerdtot], http://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 24/11/2017).

Ce texte provient du Rapport fédéral sur le développement durable 2017.

Définition: l'indicateur proposé sont les DIRD (dépenses intérieures brutes de recherche et développement – R&D) en pourcentage du produit intérieur brut (PIB). “L'agrégat standard DIRD englobe toutes les dépenses intérieures brutes afférentes à des travaux de R&D exécutés sur le territoire national pendant une période de 12 mois“ (Biatour et al., 2012). “La recherche et le développement expérimental inclut un travail créatif sur une base systématique pour augmenter la quantité de connaissances, en ce compris les connaissances de l'homme, de la culture, de la société, ainsi que l'utilisation de cette quantité de connaissance pour le développement de nouvelles applications" (OECD, 2002, Frascati Manual, § 63, traduction BFP). Les données proviennent d'Eurostat (2017q).

Cible: dans le Programme national de réforme adopté par la Belgique en 2011 dans le cadre de la Stratégie Europe 2020 (Conseil Européen, 2010), la Belgique s’est engagée à atteindre des dépenses de R&D égales à 3% de son PIB en 2020 (Gouvernement fédéral, 2011). Cette cible a été fixée pour la première fois par le Conseil européen de Barcelone en 2002, dans le cadre de la stratégie de Lisbonne, visant ces 3% en 2010 (Conseil européen, 2002). La Vision stratégique fédérale à long terme de développement durable fixe également cette cible: Les budgets de recherche & développement atteindront au moins les 3% du PIB et augmenteront d’année en année (objectif 49).

Etant donné que les engagements fixent une cible de 3 % pour 2020 et pour 2050, cette cible est également celle considérée pour 2030.

Sous-objectif: 9.5 Renforcer la recherche scientifique, perfectionner les capacités technologiques des secteurs industriels de tous les pays, en particulier des pays en développement, notamment en encourageant l’innovation et en augmentant nettement le nombre de personnes travaillant dans le secteur de la recherche et du développement pour 1 million d’habitants et en accroissant les dépenses publiques et privées consacrées à la recherche et au développement d’ici à 2030.

I-SDG: 9.5.1 Dépenses de recherche-développement en proportion du PIB.