Aide publique au développement

En 2017, lʹaide publique au développement belge sʹélevait à 0,45% du revenu national brut. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, cette aide doit être portée à 0,7%. Cet objectif ne sera pas atteint en poursuivant la tendance depuis 2000. Lʹaide publique au développement évolue donc de façon défavorable.

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

Aide publique au développement - Belgique - évaluation de la tendance

pourcentage du revenu national brut

 200020052010201520162017202020252030
observations0.360.530.640.420.500.45------
tendance et extrapolation (observations jusqu'en 2016)0.400.480.510.470.470.460.440.430.42
objectif0.700.700.700.700.700.700.700.700.70

tendance et extrapolation prennent en compte observations jusqu'en 2016

OCDE (2018), OECD.Stat, Thème: Développement > Flux par fournisseur > Flux totaux par donneur (APD+AASP+privé) [CAD1], https://stats.oecd.org/ (consulté le 08/10/2018); calculs BFP.

Aide publique au développement - Belgique et comparaison internationale

pourcentage du revenu national brut

 19902000201020122015201620172017//19902017//2012
Belgique0.460.360.640.470.420.500.45-0.02-0.89
OCDE CAD0.320.220.310.280.300.320.31-0.122.06
UE28----0.440.390.460.530.50--5.09
//: Taux de croissance moyens

2017: provisoire; 2016, UE28: rupture de série

OCDE (2018), OECD.Stat, Thème: Développement > Flux par fournisseur > Flux totaux par donneur (APD+AASP+privé) [CAD1], https://stats.oecd.org/ et Eurostat (2018), Aide publique au développement proportionellement au revenu national brut [sdg_17_10], https://ec.europa.eu/eurostat (consultés le 08/10/2018).

Définition: l’aide publique au développement (APD) est constituée des donations et des prêts (incluant une part de don à concurrence de 25% minimum) que transfère un État aux pays en développement et ayant pour principal objectif le développement économique et social de ces pays. L’APD comprend aussi bien les flux financiers que ce qui est appelé l’aide technique. Certaines contributions à des institutions internationales peuvent également être de l’APD. Cet indicateur est exprimé en pourcent du revenu national brut. Les statistiques en matière d’aide au développement sont élaborées conformément aux règles du Comité d’aide au développement (CAD) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Les données sur la Belgique et le CAD proviennent de l'OCDE, celles sur l’UE28 d’Eurostat.

Objectif: consacrer 0,7% du revenu national brut à l’aide aux pays en développement.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent le sous-objectif 17.2: "Faire en sorte que les pays développés honorent tous les engagements pris en matière d’aide publique au développement, notamment celui pris par nombre d’entre eux de consacrer 0,7 pour cent de leur revenu national brut à l’aide aux pays en développement, et d’en consacrer entre 0,15 pour cent et 0,20 pour cent à l’aide aux pays les moins avancés, les fournisseurs d’aide publique au développement étant encouragés à envisager de se donner pour objectif de consacrer au moins 0,20 pour cent de leur revenu national brut à l’aide aux pays les moins avancés".

En Belgique, l'objectif quantitatif de 0,7% est inscrit dans la Loi du 19 mars 2013 relative à la Coopération au Développement (Moniteur belge 12/04/2013, article 9).

Évolution: en 2017, l’aide publique au développement belge représentait 2,2 milliard de dollars US, soit 0,45% du revenu national brut (RNB). Ceci est un peu moins que le niveau de 1990 (0,46%). Au cours des années 1990, l'APD a diminué pour atteindre un niveau plancher de 0,30% du RNB en 1999. Elle est ensuite repartie à la hausse, avec toutefois des variations de grande ampleur au fil des ans. L'APD a culminé à 0,64% en 2010. Depuis, elle a de nouveau reculé. La norme de 0,7% n'a pas été atteinte et vu les conditions budgétaires difficiles, il parait improbable d'atteindre immédiatement cet objectif fixé par la loi.

Comparaison internationale: lorsque les pays du CAD sont répartis en trois groupes, la Belgique fait partie du groupe qui a les meilleures performances: elle se classe neuvième sur 29 pays et fait mieux que la moyenne de ces pays en 2017. Cinq pays ont atteint l'objectif de 0,7%: la Suède, le Luxembourg, la Norvège, le Danemark et le Royaume-Uni. L'APD totale des pays du CAD a atteint cette année-là 146,6 milliard de dollars US ou 0,31% du RNB commun. Plus de la moitié de l'aide CAD vient de pays de l'Union européenne: en 2017, cela représentait 56% du total. En montants absolus, les États-Unis sont le plus grand donneur, suivi de l'Allemagne, du Royaume-Uni, du Japon et de la France; la Belgique étant à la 16ième place. Depuis 1990, l'APD belge en pourcentage du RNB est toujours plus haute que la moyenne du CAD. Jusqu’en 2014, la Belgique a fait mieux que la moyenne de l'UE28.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi correspond à l’indicateur 17.2.1 - Aide publique nette au développement, montant total et montant alloué aux pays les moins avancés, en proportion du revenu national brut des pays donateurs membres du Comité d’aide au développement de l’OCDE.

Sources