Consommation intérieure de matières

En 2017, la consommation intérieure de matières était de 13,2 tonnes par habitant en Belgique. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, ce chiffre doit diminuer. La tendance depuis 2000 est indéterminée.

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

Consommation intérieure de matières - Belgique et comparaison internationale

tonnes par habitant

 20002005201020112012201320142015201620172017//20002017//2012
Belgique14.914.915.115.814.113.613.112.912.513.2-0.7-1.3
UE2815.616.114.114.613.513.213.413.513.413.6-0.80.0
//: Taux de croissance moyens

Eurostat (2018), Consommation intérieure de matières - tonnes par tête [env_ac_mfa], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 14/09/2018).

Consommation intérieure de matières selon la catégorie de matières - Belgique

tonnes par habitant

 20002005201020112012201320142015201620172017//20002017//2012
biomasse4.84.64.94.94.44.44.84.33.94.4-0.50.2
minerais métalliques et minéraux non-métalliques6.26.37.07.96.66.25.85.95.96.40.2-0.7
combustibles fossiles4.34.23.53.33.33.32.92.93.12.9-2.3-2.5
//: Taux de croissance moyens

Eurostat (2018), Consommation intérieure de matières - tonnes par tête [env_ac_mfa], https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 14/09/2018).

Définition: la consommation intérieure de matières (CIM) correspond aux extractions domestiques auxquelles sont ajoutées les importations et soustraites les exportations. Les matières considérées sont la biomasse, les minerais métalliques, les minéraux non-métalliques et les combustibles fossiles, ainsi que deux catégories résiduelles (concernant les déchets et les autres produits et constituant 1 à 2% du total). La CIM prend en compte les matières premières contenues dans les biens finis et semi-finis importés en Belgique, ou exportés de Belgique, mais ces matières premières sont comptabilisées uniquement dans la catégorie de la matière dont est principalement composée le bien. L'indicateur utilisé ici est la CIM par habitant et est exprimé en tonnes par habitant. Les données proviennent d’Eurostat.

Objectif: la consommation intérieure de matières totale doit diminuer.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent les sous-objectifs suivants: 12.2 "D’ici à 2030, parvenir à une gestion durable et à une utilisation rationnelle des ressources naturelles" et 8.4 "Améliorer progressivement, jusqu’en 2030, l’efficacité de l’utilisation des ressources mondiales dans les modes de consommation et de production et s’attacher à dissocier croissance économique et dégradation de l’environnement, comme prévu dans le Cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables, les pays développés montrant l’exemple en la matière".

La Vision stratégique fédérale à long terme de développement durable inclut les objectifs suivants: "La quantité de matières premières non renouvelables consommées sera significativement diminuée. Les matières primaires ne seront exploitées que lorsque le recyclage n'offre aucune alternative à cette exploitation" (objectif 33) et "les matières premières renouvelables (…) seront exploitées sans mettre en danger la capacité des générations futures à exploiter ces ressources" (objectif 34; Moniteur belge 08/10/2013).

Evolution: la CIM par habitant a augmenté de 2000 à 2007. Entre 2007 et 2017, cette consommation a par contre diminué. En 2017, elle était inférieure à son niveau de 2000 et les importations nettes représentaient en Belgique 38% de la CIM totale.

Comparaison internationale: l’évolution de cet indicateur en Belgique est relativement proche de son évolution dans l’UE28. En 2017, la CIM par habitant en Belgique est proche de la moyenne européenne. Lorsque les États membres sont répartis en trois groupes, la Belgique fait partie du groupe qui a les meilleures performances en 2017.

Ventilation selon la catégorie de matières: la CIM peut être répartie en trois grandes catégories selon les matières considérées, la biomasse, les minerais métalliques et les minéraux non-métalliques, ainsi que les combustibles fossiles. Les minerais métalliques et les minéraux non-métalliques comptent pour presque 50% de la CIM. Ceci s’explique entre autres par la densité beaucoup plus élevée de ces matières (minerais, pierres, etc.) par rapport à la densité de la biomasse (presque 35%) et des combustibles fossiles (plus de 20%).

Indicateur ONU: l’indicateur choisi correspond à l'indicateur 12.2.2 - Consommation matérielle nationale, consommation matérielle nationale par habitant et consommation matérielle nationale par unité de PIB. Cet indicateur est également utilisé pour suivre des sous-objectifs dans le SDG Travail décent et croissance économique (indicateur 8.4.2).

Sources