Consommation d’eau

En 2017, la consommation dʹeau en Belgique était de 59.478 litres par habitant. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, ce chiffre doit diminuer. Cet objectif sera atteint en poursuivant la tendance depuis 2000. La consommation dʹeau évolue donc favorablement.

The chart will appear within this DIV.

Consommation d'eau - Belgique et comparaison internationale

milliers de litres par habitant

 199320002005201020122015201620172017//19932017//2012
Belgique65.970.168.363.661.360.159.459.5-0.4-0.6
Allemagne------62.7------------
France100.897.094.284.984.0----------
Pays-Bas82.182.477.073.372.7----------
//: Taux de croissance moyens

Calculs BFP sur la base de Statistics Belgium (2018), Distribution de l'eau potable par le réseau public, https://statbel.fgov.be/ et d'Eurostat (2018), Prélèvement annuel d'eau douce par source et secteur [env_wat_abs] et Évolution de la population - Bilan démographique et taux bruts au niveau national, Population au 1er janvier [demo_gind], https://ec.europa.eu/eurostat (consultés le 18/09/2018).

Définition: la consommation d’eau potable de distribution par le réseau public, dite consommation d’eau, correspond à la quantité d’eau potable fournie par les distributeurs d'eau aux habitations domestiques, aux commerces, aux bâtiments publics, à l’industrie et à l’agriculture. Elle est exprimée en litres par habitant. Les utilisations d'eau faites par les ménages qui ont des citernes d’eau de pluie et les utilisations d'eau par certains services publics locaux ou par certaines industries qui ont leurs propres captages d’eaux ne sont pas comptabilisées. L'indicateur est calculé par le BFP sur la base des données provenant de Statistics Belgium pour la Belgique et d'Eurostat pour les autres pays européens. Les données de populations proviennent d'Eurostat et correspondent à la moyenne annuelle.

Objectif: la consommation d’eau potable doit diminuer.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent le sous-objectif 6.4: "D’ici à 2030, faire en sorte que les ressources en eau soient utilisées beaucoup plus efficacement dans tous les secteurs et garantir la viabilité des prélèvements et de l’approvisionnement en eau douce afin de remédier à la pénurie d’eau et de réduire nettement le nombre de personnes qui manquent d’eau".

La Vision stratégique fédérale à long terme de développement durable inclut l’objectif 34: "Les matières premières renouvelables, et notamment l'eau douce, seront exploitées sans mettre en danger la capacité des générations futures à exploiter ces ressources" (Moniteur belge, 08/10/2013).

Évolution: en dehors d'un pic de consommation en 1997, la consommation d’eau potable est restée relativement stable entre 1996 et 2017, même si une tendance à la baisse est observée depuis 2003. La consommation d’eau potable s’élevait à 66,1 milliers de litres par habitant en 1993 et à 59,5 milliers de litres en 2017.

Comparaison internationale: en 2010, la Belgique et l'Allemagne consomment par habitant environ la même quantité d'eau potable de distribution. Cette quantité est plus faible que celle consommée aux Pays-Bas et nettement plus faible que celle consommée en France.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi est lié à l'indicateur 6.4.1 - Variation de l’efficacité de l’utilisation des ressources en eau. L'évolution de la consommation d'eau représente le résultat d'une meilleure ou d'une moins bonne efficacité de l'utilisation de l'eau.

Sources