Décrochage scolaire

En 2017, la part de la population âgée de 18 à 24 ans ayant quitté lʹécole prématurément, sʹélevait à 8,9% en Belgique. Pour atteindre lʹobjectif de développement durable dʹici 2030, cette proportion doit être ramenée à zéro. Cet objectif ne sera pas atteint, malgré une tendance à la diminution depuis 2000.

The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

Décrochage scolaire - Belgique - évaluation de la tendance

pourcentage des 18-24 ans

 200020052010201520162017202020252030
observations13.812.911.910.18.88.9------
tendance et extrapolation14.313.011.69.99.69.38.57.87.4
objectif 20300.00.00.00.00.00.00.00.00.0

rupture de série: 1999, 2004, 2006, 2008, 2014, 2017

Statistics Belgium; Eurostat (2018), European Union Labour Force Survey (EU-LFS), edat_lfse_14, https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 17/10/2018).

Décrochage scolaire - Belgique et comparaison internationale

pourcentage des 18-24 ans

 19922000201020122015201620172017//19922017//2012
Belgique18.113.811.912.010.18.88.9-2.8-5.8
UE27--17.614.012.811.010.810.6---3.7
//: Taux de croissance moyens

rupture de série: 1999 BE, 2003 UE, 2004 BE, 2006, 2008 BE, 2014, 2017 BE

Statistics Belgium; Eurostat (2018), European Union Labour Force Survey (EU-LFS), edat_lfse_14, https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 17/10/2018).

Décrochage scolaire selon le sexe - Belgique

pourcentage des 18-24 ans

 19922000201020122015201620172017//19922017//2012
femmes16.511.010.09.58.67.47.3-3.2-5.1
hommes19.816.413.814.411.610.210.4-2.5-6.3
//: Taux de croissance moyens

rupture de série: 1999, 2004, 2006, 2008, 2014, 2017

Statistics Belgium; Eurostat (2018), European Union Labour Force Survey (EU-LFS), edat_lfse_14, https://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 17/10/2018).

Définition: part des jeunes de 18 à 24 ans titulaires tout au plus d’un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur n’ayant reçu aucun enseignement ou aucune formation au cours des 4 semaines qui ont précédé l’interview. L'enseignement secondaire inférieur correspond aux niveaux 0-2 de la CITE (Classification internationale type de l'éducation) 2011 pour les données à partir de 2014 et aux niveaux 0-3C de la CITE 1997 pour les données jusqu'en 2013. Les données sont issues de l'Enquête sur les forces du travail (EFT). Statistics Belgium organise en Belgique cette enquête harmonisée au niveau de l'UE et en met les résultats à disposition, notamment d'Eurostat. La méthodologie de cette enquête a été revue en 2017. La comparaison entre les données de 2017 et celles des années précédentes doit être faite avec prudence. Les données utilisées ici proviennent d'Eurostat qui publie des résultats détaillés et comparables entre les États membres de l'UE. Comme ces données sont basées sur des enquêtes, il faut tenir compte d’une marge d’incertitude. Les intervalles de confiance correspondant à ces données sont disponibles sur demande auprès de Statistics Belgium.

Objectif: 0% de décrochage scolaire en 2030.

Les objectifs de développement durable ou SDG adoptés par l'ONU en 2015 comprennent le sous-objectif 4.1: "D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité, les dotant d’acquis véritablement utiles". Cet objectif vise que toutes les filles et tous les garçons suivent un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité est interprété comme le fait de viser 0% de décrochage scolaire en 2030.

Le Programme national de réforme 2011 adopté par la Belgique en avril 2011 (Gouvernement fédéral, 2011) dans le cadre de la Stratégie Europe 2020 (Commission Européenne, 2010) inclut l'objectif suivant en matière d’éducation et de formation: réduire la part des jeunes de 18 à 24 ans dont le niveau d’études ne dépasse pas l’enseignement secondaire inférieur et qui ne suivent ni études ni formation à 9,5% en 2020.

Évolution: selon l’EFT, la part des jeunes en décrochage scolaire baisse, passant de 18,1% en 1992 à 8,9% en 2017.

Comparaison internationale: tout comme en Belgique le décrochage scolaire a diminué dans l'UE27. Par contre, le décrochage scolaire en Belgique était en dessous de celui de l'UE27 tout au long de cette période. Lorsque les États membres sont répartis en trois groupes, la Belgique fait partie du groupe qui a des performances moyennes et fait mieux que la moyenne européenne en 2017.

Ventilation selon le sexe: les hommes (10,4%) plus que les femmes (7,3%) quittent l'école sans diplôme et, ces dernières années, l'évolution chez les hommes montre des variations plus fortes au cours du temps que chez les femmes. La différence entre les hommes et les femmes oscille entre 2,2 points de pourcentage en 1993 et 6,1 points de pourcentage en 2002 pour atteindre 3,1 points de pourcentage en 2017. Tout au long de la période le décrochage scolaire est plus haut chez les hommes que chez les femmes et dans les deux cas une tendance à la baisse est observée sur toute cette période.

Indicateur ONU: l’indicateur choisi est lié à l'indicateur 4.1.1 - Proportion d’enfants et de jeunes: a) en cours élémentaire; b) en fin de cycle primaire; c) en fin de premier cycle du secondaire qui maîtrisent au moins les normes d’aptitudes minimales en i) lecture et ii) mathématiques, par sexe. Il a été choisi car il fournit de l'information sur le nombre d'élèves qui quitte l'enseignement secondaire en ayant au maximum un diplôme de l'enseignement secondaire inférieur.

Cet indicateur est utilisé pour le calcul de l'indicateur composite de bien-être ici et maintenant, publié dans le rapport Indicateurs complémentaires au PIB.

Sources