Victimes de catastrophes naturelles

  •  08/02/2018
The chart will appear within this DIV.
The chart will appear within this DIV.

Victimes de catastrophes naturelles - Belgique

nombre par 100 000 personnes

 1990200020052010201120122013201420152016
Belgique0.20.02.06.40.70.00.00.03.60.0

Guha-Sapir D., Below R., Hoyois P. (2017), EM-DAT: The CRED/OFDA International Disaster Database, http://www.emdat.be/, Université Catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique (consulté le 30/10/2017); Eurostat (2017), Population au 1er janvier [demo_gind], http://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 20/10/2017).

Victimes de catastrophes naturelles - UE-28

nombre par 100 000 personnes

 1990200020052010201120122013201420152016
UE-281,261.330.316.8123.44.118.1274.936.814.46.9

Guha-Sapir D., Below R., Hoyois P. (2017), EM-DAT: The CRED/OFDA International Disaster Database, http://www.emdat.be/, Université Catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique (consulté le 30/10/2017); Eurostat (2017), Population au 1er janvier [demo_gind], http://ec.europa.eu/eurostat (consulté le 20/10/2017).

Ce texte provient du rapport Indicateurs complémentaires au PIB de février 2018.

Définition: les victimes de catastrophes naturelles comportent les morts, les disparus et les personnes affectées par les désastres naturels. Le nombre de disparus reflète le nombre de personnes manquantes depuis que le désastre a eu lieu et présumées mortes sur la base de données officielles. Le nombre de personnes affectées considère le nombre de personnes blessées (souffrant d'une blessure physique, d'un trauma ou d'une maladie et qui requièrent une assistance médicale immédiate comme résultat direct du désastre), les sans-abris (les personnes dont l’habitation est détruite ou sévèrement endommagée et qui ont besoin d'un abri suite au désastre) et les personnes ayant besoin d'une aide durant une situation d'urgence. L'indicateur est exprimé en nombre de victimes par 100 000 habitants et est calculé par le BFP sur la base de données provenant de la base de données EM-DAT de l'Université catholique de Louvain [Guha-Sapir D., Hoyois P., Wallemacq P., Below R. (2017), Annual Disaster Statistical Review 2016, CRED, IRSS & UCL, Bruxelles, Belgique et Guha-Sapir D., Below R., Hoyois P. (2017), EM-DAT: The CRED/OFDA International Disaster Database, http://www.emdat.be/, Université Catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique (consulté le 30/10/2017)]. Les données de populations proviennent d'Eurostat (2017) et correspondent à la moyenne annuelle. Il est à noter que la base de données EM-DAT est améliorée et complétée en continu, entre autres avec pour objectif d'ajouter aux données présentées ici, le nombre de personnes déshydratées suites à une vague de chaleur.

Évolution: cet indicateur montre d’importantes variations, principalement dues au caractère erratique des catastrophes naturelles. C'est la raison pour laquelle le taux de croissance moyen pour la Belgique n'a pas été calculé et pour laquelle seule la comparaison avec la moyenne de l'UE 28 est présentée. Depuis 1990 la base de données EM-DAT a enregistré 41 catastrophes naturelles en Belgique, dont 31 avec des victimes: trois vagues de froid, trois orages avec nuages convectifs, quatre tempêtes extratropicales, deux marées fulgurantes, trois vagues de chaleur et six débordements de rivières. Pour dix catastrophes naturelles avec victimes la base de données EM-DAT n'enregistre pas la nature de la calamité. Les tempêtes extratropicales et les deux débordements de rivières de 2002 sont celles qui ont fait le plus de victimes avec au total 23,3 par 100 000 habitants.

En comparaison avec l'UE 28 la Belgique a nettement moins de victimes de catastrophes naturelles par 100 000 habitants. Dans l'UE 28 également, des pics et des périodes avec moins voire aucune victime de catastrophes naturelles sont observés. L'année 1990 a été particulièrement désastreuse avec 1261,3 victimes par 100 000 habitants dans l'UE 28, dû à une sècheresse en Espagne touchant 6 millions de personnes. L'année 1999 a également été désastreuse avec 804,3 victimes par 100 000 habitants dans l'UE 28. Ce sont principalement deux tempêtes extratropicales en France avec 3,4 millions de personnes touchées qui expliquent ce chiffre élevé. D'autres pays ayant souffert en 1999 de calamités avec environ 115 000 victimes sont la Hongrie (deux débordements de rivières et une forte tempête), la Grèce (glissement de terrain) et la Slovaquie (débordement de rivière).

Objectif: les objectifs de développement durable de l’ONU (SDG) comprennent les sous-objectifs suivants: "D’ici à 2030, renforcer la résilience des pauvres et des personnes en situation vulnérable et réduire leur exposition et leur vulnérabilité aux phénomènes climatiques extrêmes et à d’autres chocs et catastrophes d’ordre économique, social ou environnemental" (sous-objectif 1.5) et "D’ici à 2030, réduire nettement le nombre de personnes tuées et le nombre de personnes touchées par les catastrophes, y compris celles qui sont d’origine hydrique, et réduire nettement le montant des pertes économiques qui sont dues directement à ces catastrophes exprimé en proportion du produit intérieur brut mondial, l’accent étant mis sur la protection des pauvres et des personnes en situation vulnérable" (sous-objectif 11.5).

Il a été conclu dans le Cadre d'action de Sendai [UN (2015), Sendai Framework for Disaster Risk Reduction 2015 – 2030, http://www.unisdr.org/files /43291_sendaiframeworkfordrren.pdf (consulté le 28/10/2016)] pour la réduction des risques de catastrophe de réduire le nombre de victimes de catastrophes d’ici à 2030, de sorte que le taux moyen de victimes pour 100 000 habitants pendant la décennie 2020-2030 soit inférieur au taux enregistré pendant la période 2005-2015. Sur la base des données présentées ici le taux moyen de cet indicateur pendant la période de référence 2005-2015 correspond à 1,97 victime par 100 000 habitants. Sous la direction de la United Nations Office for Disaster Risk Reduction, créé en 1999, le Cadre d'action de Sendai a également démarré un processus afin de mettre à disposition des données qualitatives sur les victimes de catastrophes.